Si vous rêvez d’être un expert en droits d’assurance, alors le métier de juriste d’assurance est fait pour vous. Cette profession vous permet de rester en contact avec différents interlocuteurs, d’effectuer des activités variées et d’occuper une fonction stratégique dans de grandes compagnies d’assurance. Plus de détail dans cet article.

Juriste d’assurance : rôle, missions et salaires

En étant juriste d’assurance, votre principal rôle est de mettre en place de nouveaux produits d’assurance et de veiller au bon respect de leurs règlements. Auprès des clients et des collaborateurs, vous avez un rôle de conseiller sur des questions d’ordre juridiques. Comme missions, vous devez entre autres garantir la validité juridique des produits et opérations. 

De plus, vous devez vous assurer que les clients sont bien indemnisés en cas de dommages relatifs à un contrat d’assurance. Le métier de juriste d’assurance étant une profession de contact, vous êtes appelés à effectuer plusieurs activités et à occuper une fonction stratégique dans les grandes compagnies. Toutefois, ce métier exige de la rigueur pour éviter les litiges. Côté salaire, le juriste contentieux gagne en moyenne 65 000 euros bruts par année.

Quelles qualités pour exercer cette profession ?

Un juriste contentieux doit être organisé, rigoureux, autonome et avoir une bonne capacité d’analyse et de synthèse. Il doit également avoir de très bonnes connaissances en droit français et de bonnes qualités rédactionnelles. Outre son sens relationnel et du travail en équipe, le juriste d’assurance doit comprendre d’autres langues comme l’anglais. 

Devenir juriste d’assurance : les études nécessaires

Le niveau d’études recherché par les assureurs dépend des tâches qui seront confiées au juriste d’assurance. Ainsi, un DESS en Droit des Assurances ou un DEA en Droit des Affaires suffirait pour être chargé de l’élaboration de nouveaux produits d’assurances. Par contre, pour des tâches plus complexes, vous devrez être titulaire d’un Bac+4 ou d’un Bac+5.

Où travaille ce juriste ? Quelles sont les évolutions possibles ?

Le juriste contentieux travaille généralement dans les compagnies d’assurances, les cabinets de courtage, les mutuelles d’assurance, les cabinets d’avocats ou d’experts d’assurances. Après votre carrière de juriste contentieux, vous pouvez devenir chargé de mission juridique, responsable juridique de votre propre compagnie ou encore auditeur technique. Par ailleurs, selon vos diplômes, vos compétences et vos années d’expérience, vous pouvez aussi devenir magistrat ou encore avocat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *